Santé canine : les visites chez le vétérinaire

Pour éviter à votre chiot toutes sortes de maux plus ou moins graves, soyez vigilant et adoptez l’attitude la plus sûre: la prévention.

Les visites chez le vétérinaire

Ces visites sont indispensables. Il faut emmener régulièrement votre chien chez un vétérinaire afin que celui-ci procède aux examens d’usage et mette à jour le carnet de santé de votre animal.

Un examen physique annuel, à titre préventif, est recommandé. Pourquoi ? Parce les chiens vieillissent plus vite que nous. Cet examen permet au vétérinaire de déceler et de traiter les maladies, comme les affections dentaires, le diabète, les troubles cardiaques et rénaux qui peuvent se manifester « avec l’âge».Si votre chien est souvent malade, vous pouvez discuter avec votre vétérinaire de l’utilité d’avoir recours à une assurance maladie pour les chiens dans le but de baisser les frais vétérinaires tout en offrant toujours des soins de qualité à votre animal.

Si le jour de la visite, un symptôme qui vous avait inquiété semble avoir disparu, par mesure de précaution, faites-en tout de même part au vétérinaire, car il pourrait s’agir d’une affection naissante.

Enfin, il faut savoir que la vaccination et l’administration de vermifuges sont les meilleures armes contre les maladies contagieuses et les affections parasitaires.

Quand consulter ?

Ne tardez pas à consulter votre vétérinaire si vous remarquez les symptômes suivants:

  • Refus de bouger, de manger, de jouer et manque général de réactions ;
  • Présence de sang dans les urines ou les selles ;
  • Vomissements, diarrhées prolongées ;
  • Amaigrissement rapide ;
  • Écoulements de pus ou de sang par le nez;
  • Difficultés respiratoires ou cardiaques ;
  • Température corporelle anormale.Pour savoir si votre chien a une température trop élevée, ne vous fiez pas à sa truffe, mais servez-vous d’un thermomètre lubrifié. Vous pouvez aussi compter ses pulsations cardiaques sur l’artère fémorale, en appuyant le pouce sur la face externe de la cuisse tandis que l’index et le majeur appuient en même temps sur la face interne de la cuisse.
  • Apprenez également à évaluer le rythme, l’ampleur ainsi que le nombre de ses respirations par minute, en observant attentivement son thorax. Comparez ensuite vos observations aux valeurs normales ci-dessous:

Chez le chiot

  • Température: 38-39°c
  • Fréquence respiratoire: 20-22 respirations/min.
  • Pouls : 100-130 pulsations/minute.

 

Chez le chien adulte

  • Température: 37,5-38,5°c
  • Fréquence respiratoire: 14-20 respirations/min.
  • Pouls: 60-120 pulsations/minute.

Les vaccins

Les vaccins servent à stimuler le système immunitaire, poussant les anticorps à combattre la maladie. Ils sont composés de virus, de bactéries ou autres organismes causant la maladie. Ces organismes ont été préalablement tués ou modifiés et ne peuvent donc causer la maladie. Habituellement, les animaux vaccinés vont résister aux maladies contre lesquelles ils ont été inoculés. La plupart des vétérinaires recommandent une série de vaccins de base. Selon les situations, des vaccins dits facultatifs pourront être ajoutés. Demandez à votre vétérinaire de vous aider à choisir ce qui convient, en fonction des autres animaux dans la maison ou à proximité, de la situation dans votre région, de l’état de santé de votre animal et de son âge, ou encore des voyages que vous comptez entreprendre.

Quels vaccins ? pourquoi ?

Ci-dessous figurent les vaccins essentiels, certains facultatifs, cependant fortement conseillés. Il est important de respecter le calendrier des vaccinations et de ne pas attendre une année pour faire le rappel des vaccins, car leur couverture est d’une durée de 11 mois seulement. Aussi, la vigilance s’impose sur ce point pour ne pas faire courir de risque mortel à votre chien.

Un vaccin facultatif

Un vaccin antirabique (rage) pour les chiens et les chats est parfois recommandé, et il est obligatoire en cas de voyage hors de France. La rage est une maladie sérieuse, presque toujours mortelle, qui peut toucher les humains comme l’ensemble des mammifères. Il faut être vigilant. Si votre chien manifeste de l’apathie, de la paralysie, une grande faiblesse ou si, au contraire, il déploie une agressivité anormale, consultez rapidement le vétérinaire. Il pourrait s’agir de la rage.

Les vaccins essentiels

Avant deux mois

  • P : la parvovirose
  • BpPi2: la toux du chenil

 

Entre deux et six mois

La plupart de ces vaccins se font en deux rappels minimum, sauf la rage qui se fait en une seule injection, à l’âge de trois mois révolus. Le rappel complet se fait 11 mois après la première vaccination.

  • C : la maladie de Carré
  • H: l’hépatite de Rubarth
  • P : la parvovirose
  • L : la leptospirose
  • R : la rage
  • Bor : la borréliose
  • Bab: la piroplasmose

Le chien adulte

  • Rappels annuels: L, R, BpPi2, Bor, Bab
  • Rappels annuels ou bisannuels : C, H, P

 

Le calendrier de vaccination

Comme vous l’avez constaté sur le tableau, la plupart des vaccins, comme pour les enfants, sont administrés au chiot en bas âge et accompagnent le chien adulte à la fréquence conseillée.

Certaines races sont prédisposées à telle ou telle maladie. Seule une discussion avec votre vétérinaire peut aboutir à un programme de vaccination adéquat. Lors de la vaccination, vous aurez l’occasion de poser toutes les questions concernant votre chien. Son alimentation, l’exercice qu’il fait ou non, les parasites, son comportement, etc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>